Anne Lukasczyk - SOPHROLOGUE
Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye
Anne Lukasczyk - SOPHROLOGUE
Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye

SOPHROLOGIE POUR ENFANTS, SENIORS, ADULTES ET ENCORE ADOLESCENTS

Sophrologie à Saint-Germain-en-Laye (78100)

La sophrologie

Le mot « sophrologie » a été inventé par Alfonso Caycedo, psychiatre colombien. Refusant certains traitements psychiatriques comme le coma insulinique ou les électrochocs, qui selon lui altèrent la conscience, il souhaite une autre approche de la maladie mentale. Etymologiquement, ce mot vient du grec ancien:

 

 

SOS : Harmonie

 

 

 

 

 

PHREN : Conscience

 

 

 

 

 

LOGOS : Science

 

 

 

La sophrologie, en savoir plus

La sophrologie est donc la science de l’harmonie de l’esprit. Grâce à la sophrologie, la conception de l’individu a du être modifiée, surtout en médecine, mais aussi en pédagogie ,en sociologie et même en philosophie. En effet, l’évolution de la technologie médicale à obliger les médecins à se spécialiser. Pourtant, cette optique change. En effet, si un organe est malade c’est parce que l’individu tout entier est en désharmonie.

La sophrologie ne se substitue en aucun cas à un traitement médical; c’est un excellent outil complémentaire pour renforcer l’efficacité du traitement. Elle considère l’individu comme un tout. Ce tout est constitué de différentes parties ou fonctions:

  • Rationnelle ou la raison: la plus développée mais qui a ses limites
  • Sensorielle: qui capte les choses, les appréhende, représente les 5 sens
  • Sentiment: probablement la plus importante et la moins connue, celle qui donne de la valeur à ce que les sens captent
  • Intuitive: la plus profonde, la plus archaïque, celle qui devine

La fonction sensorielle est la première que l’on apprend à activer en sophrologie. La sophrologie utilise la raison mais ne la cultive pas particulièrement puisque nous fonctionnons exclusivement avec. Elle n’est pas du tout compatible avec la sensorialité car le cerveau a besoin de stimulation sensorielles pour exister.

La démarche sophrologique va donc commencer par la prise de conscience de la corporalité, la réintégration ou l’intégration de cette fonction primordiale, au présent. Cela veut dire qu’au moyen de exercices dynamiques simples, l’individu va prendre conscience de son potentiel corporel et énergétique qu’il possède. Il va se rendre compte qu’il est aussi un corps sain avec tout le positif qu’il recèle.

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.