Anne Lukasczyk - SOPHROLOGUE
Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye
Anne Lukasczyk - SOPHROLOGUE
Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye

La transformation psychologique de l'adolescent

Remise en question

L’adolescence est aussi caractérisée par une modification des modes de pensée et d’agir. C’est comme une remise en cause de tout ce qui paraissait jusqu’alors acquis, un remaniement des croyances. On voit les choses d’une nouvelle façon. Cette crise n’est pas forcément extravertie, c’est avant tout une crise intérieure. Cela entraîne une attitude nouvelle, imprévue et peut être déroutante pour l’entourage.


L’adolescent a un grand sentiment d’impuissance et de désespoir. Il se sent coupable de tout et de ce qui se passe dans le monde Il peut être dans l’opposition pour affirmer sa personnalité. C’est dans le conflit qu’il se construit. S’il n’y a pas de conflits, il n’existe pas. Cela peut être déroutant pour l’entourage mais nécessaire à sa construction.

Une phase intermédiaire

Ces adolescents sont en train de devenir des adultes mais sont encore des enfants. Leur capacité de prendre de telles décisions reste compliqué. En effet, ces enfants sont maintenant capables de se gérer seuls et les parents ont tendance à s’investir dans d’autres domaines comme un loisirs ou donner plus de temps aux petits de la fratrie ou s’engager dans une vie de couple. Certains le perçoivent comme une preuve de désintérêt et de désamour.

Troubles de la petite enfance

Ainsi cela peut provoquer des blocages chez l’adolescent et une perte d’autonomie dus à ce manque d’attention et à une peur de l’abandon. Il peut ainsi développer des symptômes : douleurs, insomnies, phobies. Des troubles de la petite enfance peuvent réapparaître comme l’énurésie ou les terreurs nocturnes. Ainsi, il se renferme sur lui-même et s’exclut socialement. Ces manifestations sont classiques chez l’adolescent qui ne veut pas grandir

Émancipation

Cependant, pour d’autres, l’envie d’émancipation est importante : avoir accès au monde des adultes, la découverte de l’autonomie et des responsabilités. Il faut être vigilant car si on ne fixe pas d’exigence, ce qui n’est pas interdit est autorisé. En effet, les règles posées sont systématiquement réinterprétées.

Pour tout personne accompagnant ces adolescents, il est nécessaire d’écouter avant tout leurs peurs et leurs craintes pour les aider à prendre des décisions.

Anne Lukasczyk

Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.