Anne Lukasczyk - SOPHROLOGUE
Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye
Anne Lukasczyk - SOPHROLOGUE
Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye

L'adolescence et ses tracas

Une période complexe

Aujourd’hui, dans notre société, les adolescents sont soumis à une forte pression entre réussir à l’école et avoir une vie sociale accomplie. Nous avons l’impression qu’il est impossible de changer de voie en cours de route alors la pression est encore plus grande. Réussir ses études et bien choisir sa filière d’étude pour aboutir à un métier dont on ne sait finalement pas grand-chose est une sacrée responsabilité pour un adolescent. De plus, les parents peuvent avoir des attentes ou décident pour leurs enfants la voie professionnelle qui doivent prendre. 

Choisir une voie générale ou une voie professionnelle ? Ce métier plutôt que celui-là ? C’est d’autant plus compliqué pour les adolescents dont des changements physiques et physiologiques engendrent un bouleversement au niveau psychologique et manquent de stabilité.

Les personnes accompagnant ou côtoyant ces adolescents doivent être informées des changements qui s’opèrent en eux pour les comprendre et les aider à cheminer vers le statut d’adulte en toute quiétude.

La puberté

Tout d’abord, c’est la puberté qui marque le début de l’adolescence avec la transformation physique qui marque la fin de l’enfance. En effet, elle trouve son origine dans une transformation organique et physiologique ; c’est la période où le corps se transforme. Cela demande une énergie colossale. Des poussées de croissance peuvent atteindre 10 cm par an ce qui se traduit par des excès de fatigue, de l’irritabilité, des douleurs morales ou physiques, des pertes d’attention et de concentration.

Ceci peut avoir des conséquences néfastes sur ses motivations et son estime de soi. Cette croissance n’est pas harmonieuse puisqu’elle débute par les mains et les pieds (d’où leur maladresse), continue par les jambes et les avant-bras provocant des douleurs intenses pur finir avec les cuisses, les bras et le tronc. Les os s’allongent, les muscles s’étirent, le corps ne trouve plus son centre de gravité. Le schéma corporel est déstructuré et n’est plus perçu correctement par la conscience.

La sophrologie au service des adolescents

L’organisme se transforme de manière anarchique sous l’influence des hormones qui ont un impact sur différent domaines

  • Le sommeil : la phase d’endormissement est gérée par une hormone la mélatonine. Chez l’adolescent, cette sécrétion est retardée ce qui l’empêche de trouver le sommeil tôt dans la soirée et lui fait perdre des heures précieuses de récupération. C’est ainsi qu’il passe du temps sur différents médias ou qu’il s’angoisse et culpabilise de ne pas trouver le sommeil.
  • Les odeurs sont aussi régulées par les hormones qui sont sécrétées par les glandes sudoripares à différents endroits du corps : oreilles, tête, aisselles, nombril et entrejambe. Elles sont sujet à des stimuli comme le stress, les émotions ou l’énergie sexuelle.
  • La maturation de l’appareil reproducteur est assurée par les hormones sexuelles : la testostérone et l’œstrogène. Elles sont synthétisées en grande quantité et sont responsables de l’agressivité et d’autres déséquilibres comportementaux. Le corps est « prêt à l’emploi » mais le cerveau et l’affectif sont encore immatures ce qui rend les relations humaines compliquées. En amitié et en amour les sentiments sont exacerbés et la frontière entre l’amour et la haine est très mince. Ainsi le caractère impulsif des adolescents peut entraîner des attitudes à risque qu’il faut surveiller : drogue, alcool, jeux, sexe ou encore obsession pour l’apparence physique.

Auteur

Anne Lukasczyk

Sophrologue à Saint-Germain-en-Laye


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.